Communiqué : Manifestation Anticorrida à Rodilhan 2015

Gallery

This gallery contains 12 photos.

Le 04 Octobre 2015 s’est tenu une manifestation contre une corrida dans le tristement célèbre village de Rodilhan. Nous nous sommes rendu-es sur les lieux en tant que vegan antifa afin d’empêcher le massacre de 16 veaux. Jean-Pierre Guarrigue dénonce … Continue reading

Les formidables aventures d’un groupe d’antispés à l’Ieperfest !

Gallery

This gallery contains 3 photos.

On va juste vous parler ici de deux belles rencontres faites sur le site de l’Ieperfest, ce weekend. A part ça c’était musicalement excellent, mais ce n’est pas ce dont on va parler. Première rencontre Tobias, le cours magistral, les … Continue reading

A Toulouse comme ailleurs le fascisme assassine !

1780632_578020945624166_2091705814_n

 

On a vu des gaminEs juifs/juives massacréEs dans la rue …

On a vu des antifas assassinéEs, poignardéEs …

On a vu des défilés transphobes, lesbophobes, homophobes, antisémites, islamophobes …

On a vu des meufs, des meufs voilées se faire attaquer …

 

Et pendant ce temps là, les bien-pensantEs et l’état comptaient les mortEs.

 

Il y a quelques jours le centre LGBT a été souillé de croix gammées, d’inscriptions fascistes, sexistes homophobes et antisémites. Les fascistes ont cru bon d’écrire pédé = juif. On répond vive les juifs pédés, à mort les fascistes !

 

Les trans pédés gouines biEs véganEs ne laisseront pas faire et riposteront contre l’état et ses partis complices, ainsi que son armée et ses flics qui protègent nos assassins.

 

Pour la libération totale ! Queer Vegan Antifa !

 

 

PremierEs signataires : Homosexualité et Hooliganisme, les panthères enragées, collectif contre l’hétérosexualité 31…

 

 

 

 

[CR] Manifestation pour la fermeture des usines de mort capitalistes

« Il est grand temps de revendiquer haut et fort l’abolition de l’esclavage des animaux, l’abolition des pratiques qui leur causent les plus grands torts : l’élevage, la pêche et l’abattage.« 

Samedi 15 Juin à eu lieu la premiere manifestation pour la fermeture des abattoirs de Toulouse, simultanément avec d’autres villes (Londres, Toronto, Sao Polo, Istanbul et Paris).

Nous étions quelques militants antispéciste à tenir une banderole végane antifasciste.

vegancrew

Nous pensons en effet que suite aux agressions récentes, et à la montée du fascisme et du néonazisme dans les causes animalistes, nous devons afficher notre fermeté à combattre le fascisme.

vegan6

Lorsque nous luttons contre le spécisme, il est évident qu’il ne faut en aucun cas accepter les idées racistes, ni les idées fascistes, celles qui imposent par la force une uniformisation dans une optique nationaliste et xénophobe.
Les discriminations et oppressions dépassent les frontières, et les souffrances subies par les animaux humainEs comme non humainEs ont des racines communes. Les élevages et abattoirs sont l’aboutissement le plus machiavélique de la force sur celles et ceux privéEs de leur liberté et renduEs impuissantEs, une démarche que l’on retrouve à l’œuvre dans les politiques fascistes et néofascistes.

Malgré les remarques simplistes et discriminantes d’une militante homophobe et réactionnaire face à la libération totale nous n’avons pas rencontré de réticences. L’accueil a d’abord été un peu froid, mais finalement pas mal de personnes sont venues nous voir, parler de l’anticapitalisme et de la montée du fascisme, dans la PA comme ailleurs.

Nous scandions différents messages comme : « queer, végane et antifas », « on est pas carencé, on est juste énervé », « humains, animaux, même combat ! », « Ni prisons, ni abattoirs, ni détenuEs, ni cadavres au menu », « Contre l’ordre morale, libération animale », « guerre sociale, liberté animale »…

Il nous semble important de revenir sur la controverse qui a eu lieu avant la manifestation concernant la lutte pour la libération totale : humaine et animale. Nous avons du expliquer qu’un slogan ne définit pas une manifestation, et que les revendications de chacunE n’impliquent pas toute la manifestation, mais bien les individuEs ou groupes de personnes qui l’utilisent. L’anifascisme est au delà des récupérations partisanes car il n’appartient pas à un parti ou mouvement politique. Le propre du fascisme est dans un soucis de propagande de dépasser les clivages politiques pour créer un monde uniforme et totalitaire ou règne l’arbitraire des haines archaïques. L’antifascisme est une lutte contre l’oppression, et la discrimination liée aux idées politiques ou aux origines ethnique ou religieuses.

Nous avons refusé une uniformisation de la manifestation, sans nuire à celle-ci. Nous considérons qu’il est important de comprendre que la manifestation appartient à tout-e-s celles et ceux qui veulent porter un message au delà de celui imposé par les organisateurs et organisatrices pour élargir la portée du message. Ceci nous semble tout à fait habituel, et est une pratique courante dans nos divers luttes.

vegan7

La lutte pour la libération animale est liée à l’évolution sociale, la niaiserie réformiste porte l’illusion que la lutte animaliste serait déconnectée de toute réalité. En outre, nous constatons que la lutte pour la libération animale est sensible aux modifications de l’ordre social oppressif. Ainsi, l’état est notre ennemi ainsi que ses milices policières protégeant le patronat et son système capitaliste qui permet l’extermination massif des marges sociales dont les animaux non humainEs. Nous luttons pour la libération animale et pour une révolution sociale, l’un n’ira pas sans l’autre et l’autre n’ira pas sans l’un. De ce fait notre engagement de véganEs n’est en rien dissociable de nos autres engagements et positionnements révolutionnaires.

Il était d’ailleurs d’autant plus pertinent de marquer notre antifascisme, puisque un leader skinhead néo-nazi toulousain à pris des photos du cortège, tout comme deux nationalistes fascistes en fin de manifestation pour faire du repérage des veganEs antifascistes. En marquant notre antifascisme, nous soudons nos rangs, et restons vigilantEs face aux racistes, et autres nationalistes fascistes qui sont venus pour faire du repérage, ou avec la volonté de gangrener les mouvements de libération animales.

vegan1

Parce que la souffrance, l’oppression et les discrimination spécistes, sexistes et racistes sont à déconstruire et à détruire, nous manifestation notre rage contre le fascisme, le patriarcat, hétéroland et les abattoirs.

Tract à propos de Clément Méric

Manifestation à Emagny et présence végane antifasciste !

226703_10201294959565055_804115710_n

Des camarades étaient présentEs à cette manifestation dont nous publions les premières réactions  : « Retour sur la manifestation d’Emagny de la part d’un militant antiraciste : Tout d’abord, nous avons été choqué de voir tant de personnes porter des logo ALF (le film) et applaudir quand la personne au micro a condamné les actions illégales. Il n’est jamais nécessaire de condamner les actions illégales, ne rien dire reste la meilleur chose à faire.Lorsque les banderoles ont été déployées par les camarades, des réactions très violentes ont eu lieu, des insultes homophobes, âgistes ont été proférées, deux camarades se sont fait bousculer, et les femmes ont été très malmenées par tout le monde. Beaucoup de chasubles FBB ont été sorties à ce moment là et beaucoup de gens ont provoqué des altercations. La sécurité est venue nous voir pour nous expliquer « la vie », et nous leur avons expliqué que nous y avons réfléchi, et que nous savons l’image négative que cette fondation donne au reste des individus en Europe. Alors ce ne sont pas les antidiscriminations qui divisent la cause, mais ceux qui ont des propos racistes. Ce ne sont pas ceux qui tiennent des banderoles contre la FBB en manif qui pourrissent l’image de la cause , mais ceux qui tiennent des propos fascisants, racistes et haineux. La fin de la manifestation, des gens nous ont dit de fermer notre gueule, que nous n’avions pas fait mai 68, que nous n’avons rien fait et donc qu’on n’a rien à dire. Nous avons été censuré systématiquement, les gens ont applaudi le martyre C.M, pauvre bougre qui s’est fait tant bousculer par les antibardots. La banderole antifa a été tolérée, et plein de fois prises en photo, ils/elles étaient plutôt curieuXses mais c’est la banderole anti FBB a eu le plus gros des problèmes. Des gens ont commencé à crier des noms de militants parisiens, et ils disaient qu’ils ne les voulaient pas dans le bus. Le trajet retour du bus a été lui aussi très compliqué« 

Face à une présence végane et antifasciste, les troupes réactionnaires et leurs alliées fascistes lancent une offensive de fichage sur internet des militants radicaux veganEs et antifascistes.

Cet appel à la haine et au flicage est organisé par des proches de la fondation Brigitte Bardot dont le fameux réalisateur d’une fiction autour de la libération animale ainsi qu’une militante que nous avons déjà repéré en compagnie de skinheads néo nazis.

L’action commençait mal avec les bus payés par des associations aux accointances avec les mouvements d’extrême droite, de plus cet appel à la haine contre des camarades est inacceptables. Nous savons qui sont ces agitateurs fascistes, no pasaran !

Nous appelons à une condamnation de la part des veganEs contre le fascisme de ces personnes. Nous ne laisserons pas passer cette offensive fasciste et appelons à une riposte radicale immédiate !

veganantifa